Espace membre

Cet espace est dédié aux étudiants, aux enseignants et au personnel administratif de l'école

Valider

Mot de passe oublié?

Actualités de l'école

30/11/2015

Soutenance de thèse de doctorat de Mouna ABDELMOUMEN DHIB



Soutenance de thèse de doctorat le 01/12/2015 à 10H00 , à l'amphi 1 de Sup'Com.


Intitulé : MODELES DE MOBILITE ET LEUR IMPACT SUR LA CAPACITE DES RESEAUX SANS FIL ET MOBILES

Présentée par : Mouna ABDELMOUMEN DHIB  



Jury


Présidente

Mme Sihem GUEMARA

Professeure à SUP’COM

 

 

 

Rapporteuse

Mme Noura SELLAMI

Professeure à l’ENIS

 

Rapporteur

Mr Ye Qiong SONG

Professeur à l’Université de Lorraine, France

 

Examinateur

Mr Noureddine HAMDI

Professeur à l’INSAT

 

Directeur de thèse

Mr Mounir FRIKHA

Professeur à SUP’COM

 

Encadrant

Mr Tijani CHAHED

Professeur à Telecom SudParis


Résumé


Entre définir des modèles de mobilité, les classifier et les utiliser pour une fin d'évaluation, la recherche sur la mobilité a pris plusieurs ramifications qui semblent ne pas traiter en profondeur le phénomène. Dans la présente thèse, il s'agit de répondre à trois questions représentant ses contributions : Comment les réseaux sans fil et mobiles, réseaux Ad Hoc, réseaux denses, et réseaux DTMN, réseaux peu denses, utilisent la mobilité, Quel est l’impact de la mobilité sur le fonctionnement de ces réseaux et Quelle est la performance du réseau en fonction de la mobilité.


La première contribution est la caractérisation de la mobilité dans les réseaux d'étude. Pour les réseaux Ad Hoc, nous avons définit le chemin de mobilité représenté par les métriques durée du chemin de mobilité et durée d'absence du chemin de mobilité. Pour les réseaux DTMN, nous définissons la rencontre des nœuds et nous la quantifions à travers les métriques temps d'inter-rencontre, nombre de rencontres, nombre moyen de nœuds rencontrés et la durée d'une rencontre.


La deuxième contribution de cette thèse concerne la caractérisation du facteur d'impact de la mobilité sur la performance des réseaux d'étude. Fondamentalement, les réseaux sans fil et mobiles routent les données entre les nœuds qui les composent. Ainsi, la mobilité impacte, en premier, le niveau routage. A ce titre, pour les réseaux mobiles Ad Hoc, nous définissons le chemin de routage bâtis dessus le chemin de mobilité que nous représentons à travers les métriques durées du chemin de routage et de son absence. Dans les DTMN, le routage consiste en un échange de messages à la rencontre des nœuds. Ainsi, nous définissons l'échange représenté par les métriques temps d'inter-échange, nombre d'échanges, nombre moyen de nœuds entrés en échange et durée d'un échange. Des évaluations des métriques de mobilité et de routage pour les réseaux d'étude ont été faites tout en variant le paramétrage du réseau. Les résultats obtenus pour les deux cas des réseaux montrent la différence entre les métriques de mobilité et de routage.


La troisième contribution est la quantification de la capacité des réseaux sans fil et mobiles à travers des métriques spécifiques. En effet, pour les réseaux mobiles Ad Hoc, le débit d'une paire source-destination a été modéliser et évaluer. Pour les réseaux DTMN, les métriques de performance étudiées sont le taux de livraison, le délai de livraison et le nombre de messages échangés. Les résultats montrent une corrélation entre la mobilité, le fonctionnement du niveau routage et la performance du réseau. Il a été aussi remarqué que pour des cas de paramétrage du réseau la capacité est médiocre. La raison est la mobilité. Ainsi, nous avons proposé une solution de niveau réseau faisant appel au déploiement de nœuds dont l'objectif est de relayer les données. Les résultats obtenus après le déploiement de la solution montrent bien l'amélioration des métriques de mobilité, de ceux de routage et de la capacité du réseau.


Mots-clés


réseau sans fil, mobilité, impact, performances, capacité.