Espace membre

Cet espace est dédié aux étudiants, aux enseignants et au personnel administratif de l'école

Valider

Mot de passe oublié?

Evènements et manifestations

05/11/2015

Séminaire dirigé par Professeure Marie-Paule CANI

 

 

 

 

 

Sup'Com organise un séminaire intitulé « Modélisation Expressive: Nouvelles avancées pour la création numérique 3D », dirigé par Monsieur Matthieu CRUSSIÈRE qui aura lieu le 5 novembre 2015 à 10 h (AMPHI II)

 

 

 

 

 

SEMINIRISTE: Marie-Paule CANI

 

Professeure d’informatique à Grenoble-INP/Ensimag

 

BIOGRAPHIE

Marie-Paule Cani est Professeure d’informatique à Grenoble-INP/Ensimag. Elle est responsable scientifique de l’équipe IMAGINE, une équipe commune à l’Inria et au laboratoire Jean Kuntzmann (CNRS, université Grenoble-Alpes). Ancienne élève de l’École normale supérieure, elle est titulaire d’une thèse de doctorat de l’université Paris XI (1990) et d’un diplôme d’habilitation à diriger des recherches de l’INPG (1995). Membre junior de l’Institut universitaire de France en 1999, elle a reçu le titre d’Eurographics Fellow en 2005. Le prix Irène Joliot-Curie du mentorat lui a été décerné en 2007 pour ses actions en faveur des femmes scientifiques et a été élue membre de l’Academia Europaea en 2013.

 

Chercheur en informatique graphique, elle s’intéresse à la création de contenu numérique pour les mondes virtuels animés, ce qui l’a conduit à aborder la modélisation intuitive des formes 3D ainsi que leur animation interactive. Elle a contribué au fil des années au développement de modèles de haut niveau pour les formes – dont notamment les surfaces implicites –, à la mise au point de méthodes d’animation physique efficaces, souvent adaptatives ou multi-résolution, et au développement de représentations hybrides permettant de synthétiser des scènes naturelles animées en temps-réel. Son intérêt de longue date pour la sculpture virtuelle l’a récemment amenée à explorer des approches innovantes pour la création de contenus 3D, comme la combinaison d’interfaces par croquis et de modèles procéduraux exprimant des connaissances. Ses travaux récents développent le nouveau concept de responsive shapes, des modèles graphiques centrés sur l’utilisateur et conçus pour répondre de la manière attendue aux gestes de modélisation. Elle a reçu le Eurographics Outstanding Technical Contributions Award en 2011 pour ces travaux, ainsi qu’une Advanced Grantde l’European Research Council (ERC) et la médaille d’argent du CNRS en 2012.

 

RESUME

 

L’informatique graphique développe des méthodes pour modéliser mathématiquement les éléments d’un monde virtuel, les animer, et en réaliser le rendu sous forme d’images de synthèse. Utiliser les logiciels qui en résultent demandait jusqu’à présent des années de formation dans une école spécialisée. Des recherches récentes se sont consacrées à explorer des approches plus efficaces et intuitives pour la création 3D, destinées à la rendre à terme accessible au public comme aux professionnels, ingénieurs ou scientifiques de toutes disciplines. Cet exposé présente certaines de ces avancées. Nous montrons d’abord que pour rendre la modélisation « expressive », les modèles 3D doivent être revisités dans une perspective centrée utilisateur, et en particulier incorporer des connaissances, pour réagir de la manière attendue aux gestes de conception. Nous illustrons cette méthodologie dans trois cas d’utilisation : la création de nouvelles formes 3D à partir de croquis 2D, les opérations de transfert qui adaptent automatiquement les objets à un autre contexte, et la sculpture virtuelle qui permet de modifier progressivement des contenus complexes. Grâce à cette nouvelle génération de modèles, l’utilisateur peut interagir via des gestes intuitifs tout en s’appuyant sur l’outil numérique pour compléter automatiquement les détails ou pour maintenir un certain nombre de contraintes en matière de réalisme.